Insert your custom message here. fermer ×
+

Interview Brahim

Photographie-©Emilie-MAGE_DSC_0374

En cette année 2014, la RockSchool Barbey accueillait la 11éme édition des Jamaican Story organisées par l’association HagarSoundSystem. Avec 18kg de son et un plateau à la hauteur de nos espérances pour ce type d’événement, le public est ressortit rincé de cette nouvelle édition qui nous met en bouche pour les prochaines à venir.Photographie ©Emilie MAGE_DSC_0714
C’est après un show en mode sound system, que Brahim, doyen de cette programmation, nous a donné rendez-vous dans les loges pour en savoir un peu plus sur lui et son nouvel album « Déconnecté » sorti en octobre 2014.

Pour tous ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Brahim, j’ai commencé à faire de la musique à la fin des année 80. J’avais intégré un sound system qui s’appelait Wadada Sound System jusqu’en 1995. Ensuite, je suis parti en solo. J’ai sorti mon 1er album en 2000 qui s’appelle « Dans quel monde on vit », mon 2ème en 2009 qui s’appelle « Toujours sur la route », mon 3ème en 2012 « Sans haine » et je viens de sortir mon 4ème album le 20 octobre 2014 qui s’appelle « Déconnecté ».

Photographie ©Emilie MAGE_DSC_0663Justement, peux-tu nous parler de ce nouvel album ? Certains textes sont engagés… !
Toujours ! Pour l’album  » déconnecté « , le son est un peu plus digital que les autres. Je suis parti sur le concept de « plus on est connecté et plus on est déconnecté ». Donc j’ai des morceaux qui parlent de la déconnexion des riches et des pauvres, la déconnexion de nous-mêmes avec nous-mêmes, la déconnexion des parents avec les enfants, aussi la façon dont nous rend internet… Cet album c’est un peu ça : la façon dont nous rendent les nouveaux médias. Enfin, c’est mon opinion, c’est comme ça que je le ressens.

Pour cet album, tu as entre autres collaboré avec Manu Digital. Comment en es-tu venu à travailler avec lui ?Photographie-©Emilie-MAGE_DSC_0483
Avec Manu, on se connaît depuis 10 ans. Il faisait parti d’un band qui s’appelait KGB Band et on s’est toujours apprécié aussi bien dans la musique que dans la vie. On est connecté sur les mêmes choses… C’est donc naturellement que nous avons bossé ensemble sur cet album.

Hormis la sortie de ton nouvel album, as-tu des projets en cours pour 2015 par exemple ?
Tourner un peu partout et faire la promo de l’album dans un premier temps.
Après, j’ai envie d’enregistrer des morceaux mais pas dans le Reggae. Je suis un soul-man à l’origine !

Aujourd’hui, y a-t-il des artistes avec qui tu aimerais collaborer ?
Il y en a beaucoup. Mais quand on me dit ça, je vise haut. J’aimerais travailler avec Al Green par exemple ! [Rires]

Photographie-©Emilie-MAGE_DSC_0595Ce soir, tu es avec nous pour la 11ème édition de la Jamaican Story. Comment as-tu ressenti la vibe ?
C’était bon et j’en veux encore [rires].

Que penses-tu de notre scène locale ? De ce qui se passe sur Bordeaux ?
Je connais Alam mais après, je ne connais pas trop votre scène locale.

Un petit mot pour la fin ?
J’ai envie de dire aux gens d’écouter de la bonne musique… De la musique qui nourrit l’esprit ! Que chacun écoute ce qu’il veut mais en étant vigilant parce qu’il y a beaucoup de charlatans.

Roxane



No Response

Laisser un commentaire


Pas de commentaire..

Laisser un commentaire